• Site Acc 4
  • Actualités
  • 2ème édition du Grand Marathon du Ténéré : fraternité sportive !

2ème édition du Grand Marathon du Ténéré : fraternité sportive !

Quel bonheur d’avoir pu assister à cette 2ème édition du GMT à Agadez et de vivre quelques étapes des préparatifs autour d’Agdal Waissan, son directeur. Le pari de ce dernier et de son comité a été atteint : réunir autour d’un évènement sportif fédérateur 500 coureurs des huit régions du Niger, du Sahel et bien au-delà. Retour sur les impressions de Françoise (présidente de Talam Léman) présente le jour J avec Claude et Mileine.


« Arrivée à Agadez, la 1ère étape est de mobiliser les Français présents autour de nous : une douzaine est prête à Courir pour la paix au Sahel. Je sais que le Comité du GMT sera satisfait de cette présence qui contribue à l’esprit de rencontre et d’universalité de ce marathon. Malgré les consignes très restrictives qui limitent notre sortie d’Agadez, pas question de manquer la ligne d’arrivée le 16 décembre ! Ce jour-là, nous nous sommes levés tôt pour mettre les T-shirts aux couleurs du Niger, les casquettes et  les  dossards récupérés la veille auprès d’Agdal. En véhicules, nous rejoignons le point de course du km 10. Lieu symbolique puisqu’il s’agit du site dit de  « la flamme de la paix » (là les ex-fronts de rébellion ont remis leurs armes suite aux accords de paix). Un monument a été érigé. Belle ambiance en ce début de matinée. Des coureurs s’échauffent comme des professionnels, d’autres viennent nous rejoindre pour discuter et faire des photos.

                      

Nous filons en voiture au point des 5 km, lieu de notre départ. Seul le courageux Bernard, du haut de ses 68 ans, fera la course des 10 km ! Là un grand groupe s’impatiente, en rang serré, prêt pour le départ. Nous autres faisons  plutôt « touristes » dans nos équipements mi- ville/mi-course et du fait de nos ambitions sportives limitées. Qu’à cela ne tienne ! Nous sommes « à fond dans l’esprit GMT » puisque nous pensons qu’il est possible d’allier «sport, solidarité et développement ».

                 

Nos amis Nigériens ne s’y trompent pas puisqu’Almahadi, un des organisateurs du GMT, qui court à nos côtés me dira : « Grand merci d’avoir effectué ces pas significatifs pour nous et notre région. Toutes ces foulées pour la paix avaient un sens pour nous. Bonne protection et transmettez à l’assistance notre message de paix et d’amitié ». Fatimata, d’Agadez et qui vit en France, représente la diaspora. Nous entrerons au stade « main dans la main » pour signifier cette amitié franco-nigérienne.   

 

              

Sur notre passage, des images inédites : la route en plein bitumage pour l’arrivée du Président de la République dans deux jours ; la présence de badauds qui ne comprennent pas notre motivation à courir dans la chaleur ; des véhicules militaires ; les brouettes de légumes à contourner ; les chameaux à doubler….Normal c’est le marathon du Ténéré !

Nous arrivons non sans excitation dans le stade d’Agadez ! Notre « tribu franco-nigérienne » serre ses rangs pour arriver fièrement en courant ensemble. Nous dépassons la ligne jaune des banderoles. Agdal Waissan nous accueille et nous étreint….heureux de notre présence à Agadez et ici. Bientôt il nous retrouvera en France. Dans ce stade où environ 2000 personnes sont réunies,  j’entends résonner au micro la voix d’Ibrahim Manzo Diallo qui dit  « Agadez, terre d’accueil ; Agadez, terre de culture » ; Agadez vous dit merci ; vous êtes là pour la paix, c’est un idéal ». Je frissonne. Sur une scène annexe, le musicien Bombino, échauffe sa guitare. J’y cours.

                 

Je retrouve un coureur du 10 km qui me reconnait ; nous dansons.  La joie d’avoir participé à cet évènement se lit sur tous les visages. Des gens de Tahoua rencontrent des gens d’Agadez ; d’autres viennent de Zinder, Niamey. Sans cette initiative ces jeunes ne seraient jamais venus dans cette ville. Le lendemain, nous assisterons à la projection du film Courir à Agadez (documentaire de Thomas Fisch, en sa présence) dans les locaux de l’Alliance Française. Un coureur, venu du Togo dira : « J’avais un peu peur de venir à Agadez avec tout ce qu’on en dit, mais j’ai passé un bon moment et il n’est rien arrivé ».


        
   
L’association Talam Léman a soutenu le GMT pour cette 2ème édition. Notre partenaire du GIE Tagazt  a contribué en facilitant la logistique sur place (mise à disposition d’une salle de réunion, connexion internet, etc).  La poursuite d’une collaboration s’envisage ! Prochaine étape pour les organisateurs du GMT  : un marathon de 42 Km fin 2018 !

 

Mots-clés: Agadez, Voyage Niger, Grand Marathon du Ténéré GMT

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de l'actualité de l'association.