Nos actions

Opérations d'urgence

Les populations du Niger sont confrontées à des situations d’urgence, notamment climatiques, qui provoquent rapidement des conséquences néfastes. L’organisation de notre partenariat permet une information rapide, fiable, concertée en vue d’envisager des interventions efficaces.

Parce que l’urgence est une réalité possible, nous restons attentifs à en limiter les conséquences et les souffrances.

GRAVES INONDATIONS A AGADEZ le 2 septembre 2009

Dans la nuit du 1er au 2 septembre 2009, la région d’Agadez a été gravement touchée par des pluies diluviennes. Le Kori Telwa qui cumule toutes les eaux de ruissellement du massif de l’Aïr et draine l’eau jusqu’à la plaine de l’Ighazer a cédé, emportant tout sur son passage. Au fil des jours, le bilan s’est alourdi : plus de 80 000 sinistrés, 4 000 maisons effondrées, de nombreux jardins dévastés ; disparition de nombreuses têtes de bétail. Rapidement, Talam Léman a créé un «fonds d’urgence » grâce à la générosité de ses donateurs et d’Emmaüs Thonon-Chablais. Sur Agadez, une coordination s’est mise en place et nos actions ont été dans 3 directions.

Tout d’abord, un appui pour 12 familles (144 personnes) pour couvrir des besoins alimentaires et du matériel de première nécessité. Ensuite, pour aider les artisans de la coopérative artisanale Ténelet avec qui nous collaborons, des kits de matériels (outils) ont permis de relancer rapidement la fabrication de bijoux ou d’objets en cuir. Par ailleurs, Ghissa Alhassane nous a interpellé sur le fait que des villages en zone rurale ne recevaient aucune aide. Il nous a orienté vers le village de Tamidi, complètement détruit, situé à une vingtaine de km au nord-est d’Agadez. Une évaluation de la situation et des besoins s’est faite en concertation avec la Mairie de Dabaga. Nos premiers appuis ont consisté en l’achat de « kits agricoles » pour 14 maraichers (brouettes, pelles, houes, coupe-coupe, râteaux, etc) afin qu’ils puissent redémarrer rapidement leur activité. Une trentaine de femmes ont été soutenues par l’achat de chèvres pour reconstituer leur cheptel.

Mots-clés: Agadez, Inondations