Nos actions

Education

Sans nier les savoir-faire ancestraux, force est de constater que l’éducation scolaire joue un rôle majeur dans le développement. A tous les âges de la vie, l’apprentissage ouvre à de nouvelles compétences : savoir lire, écrire, compter demeurent des acquisitions de base.

Parce que les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain, Talam Léman appuie la scolarisation d’élèves du cycle primaire aux études supérieures.

  • Nos Actions
  • Education
  • Sept jeunes accueillis au collège général et technique : un engagement à consolider

Sept jeunes accueillis au collège général et technique : un engagement à consolider

La poursuite de la scolarité post-primaire n’est pas aisée. Au fil du temps, nous évaluons mieux les divers obstacles à surmonter par les élèves et leurs familles. L’accompagnement de Talam Léman représente un réel engagement financier et nécessite une réflexion sur les parcours adaptés pour chaque élève.

Pour la première fois 4 élèves d’Awliguine vont fréquenter le Collège d’Enseignement Public Technique (CET) de Tchirozérine. Ce type d’établissement est très récent au Nord Niger (2015). Leur développement est certainement une bonne chose afin de donner des « compétences métiers » utiles sur le marché du travail. Les filières enseignées sont la mécanique auto et moto, l’électricité, la construction métallique, la cuisine et restauration. La formation est prévue sur 4 ans (dont 2 ans de tronc commun) avec l’obtention d’un CAP. Au-delà, si réussite, les jeunes peuvent poursuivre sur Agadez un bac professionnel. Quatre élèves sont scolarisés au collège général : l’un d’eux redouble sa 6ème ; les 3 autres sont en 5ème.


L’association soutient les familles des collégiens par le financement d’un kit scolaire (fournitures, livres, tenue de sport et scolaire, sac). Elle verse également une somme trimestrielle aux tuteurs choisis par les familles pour compenser l’accueil des collégiens à leur domicile. Le coût mensuel pour chaque collégien avoisine les 32 €. Nous avons besoin de vos appuis à notre côté en faveur des jeunes.


Au niveau des problématiques scolaires, nous faisons avec le GIE Tagazt les constats suivants :
- Les élèves d’Awliguine en fin de primaire ont des lacunes dans les fondamentaux.  Les principaux freins sont l’apprentissage dans une autre langue et le manque de formation de certains enseignants,
- L’intégration en ville nécessite un temps d’adaptation. L’envie d’oisiveté peut apparaitre. A certains moments la tentation des parents à continuer à utiliser « les services des enfants » est une réalité.
- Les classes surchargées au collège public ne facilitent pas les acquisitions. Les temps de soutien scolaire ne permettent pas aux élèves trop en retard de se rattraper.
Dans ce contexte, l’association souhaite réfléchir à des solutions en lien avec son partenaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: Collégiens, Tchirozérine

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour être tenu au courant de l'actualité de l'association.