Nos actions

Accès à l'eau

«Aman iman = l’eau c’est la vie» dit un proverbe touareg. Au Niger, en milieu rural, l’accès à l’eau potable est estimé à 49 %. Les ressources en eau sont mobilisées pour la consommation humaine, l’abreuvage du cheptel, l’irrigation des cultures, les activités artisanales ou industrielles.

Parce que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est fondamental et influe sur la santé ; parce que l’activité en dépend, Talam Léman soutient des «projets eau» adaptés au contexte local.

L'EAU DU ROBINET: UNE PREMIERE A TAMIDI

La mise en place du réseau d’eau par pompage solaire s’est finalisée cet été. En août, les branchements électriques ont permis la mise en route du système. Quelle joie pour les habitants, Talam Léman et Ghissa Alhassane du GIE Tagazt à la vue des premières images de l’eau coulant des bornes fontaines. Fini la corvée du puisage et transporte de l'eau pour les femmes et enfants.Après un rodage d’un mois et quelques ajustements, l’ouvrage a été réceptionné officiellement le 22 septembre en présence du Maire de Dabaga, du Service de l’Hydraulique d’Agadez et du GIE Tagazt (Ghissa Alhassane).

Le Maire a été impressionné du résultat et a salué grandement cette initiative. C’est le premier réseau de ce type installé sur la commune. La proximité du point d’eau, sa meilleure qualité et la facilité de remplissage des bidons modifient le quotidien des habitants. Le projet a prévu la formation d’une maintenance locale pour agir sur les interventions à sa portée. Un comité de gestion de l’eau (Coges eau) a été nommé et a suivi une formation (utilisation du système, hygiène autour du point d’eau) dispensée par le Service de l’Hydraulique d’Agadez. Une caisse commune a été mise en place pour collecter les cotisations qui permettront au Coges d’assumer la maintenance courante.

            

L’ouvrage a été remis à la Mairie qui, par délégation du Service de l’Hydraulique, en a la responsabilité. Un contrat fixe l’engagement des parties. Chacun a à cœur de pérenniser l’installation. Talam Léman continuera d’intervenir à moyen terme au niveau de l’organisation du comité de gestion. Pour l’association et son partenaire local ce projet a nécessité un important investissement tant au niveau du montage du projet que financier. Mais le résultat est à ce jour à hauteur des attentes.

Projet soutenu par le SIEM (Syndicat Intercommunal des Eaux des Moises)

 
              

Mots-clés: Hydraulique villageoise, Tamidi