Nos actions

Accès à l'eau

«Aman iman = l’eau c’est la vie» dit un proverbe touareg. Au Niger, en milieu rural, l’accès à l’eau potable est estimé à 49 %. Les ressources en eau sont mobilisées pour la consommation humaine, l’abreuvage du cheptel, l’irrigation des cultures, les activités artisanales ou industrielles.

Parce que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est fondamental et influe sur la santé ; parce que l’activité en dépend, Talam Léman soutient des «projets eau» adaptés au contexte local.

SURCREUSEMENT DU PUITS D’AZANAMGOUR

Situé à une vingtaine de km au nord-est d’Agadez, en zone rurale, la population (450 habitants) souhaitait que puisse être installée un pompe à motricité humaine. En 2012, Talam Léman a pu répondu à cette attente grâce à l’appui du SIEM (Syndicat Intercommunal des Eaux des Moises de Perrignier).

La pompe allège le travail des femmes et enfants et améliore la qualité de l’eau par l’installation d’une dalle de protection. Depuis deux ans, l’ouvrage fonctionnait bien. Le Comité de Gestion du puits que nous avions formé a joué pleinement son rôle (collecte financière pour les menues réparations et entretien autour du puits).

Mais au printemps 2014, les habitants ont interpellé Ghissa Alhassane, inquiets de l’abaissement précoce du niveau d’eau. Les faibles précipitations de l’été 2013 n’avaient pas rechargé suffisamment la nappe : « L’approvisionnement en eau devient de plus en plus difficile ; les femmes se mettent en rang comme à la cantine et passent une partie de la nuit autour du puits ; la pompe tourne 24h/24h et remonte parfois vide ou avec de très petites quantités d’eau » nous précisait Ghissa. Prolonger cette situation encore deux mois dans l’attente des pluies était trop insécurisant. Nous avons donné notre accord pour que le puits soit surcreusé.

La population a contribué physiquement au démontage/remontage de la pompe et au surcreusement du puits (3 m). Un ouvrier spécialisé a coordonné les travaux. L’eau est revenue dès que la nappe a été atteinte. La population a adressé ses vifs remerciements à l’association.

Mots-clés: Accès à l'eau, Hydraulique villageoise, Agadez